Patrick Tosani, images construites | TPI

1 947

Si vous venez pousser la porte du Théâtre de la Photographie et de L’image à Nice, vous y découvrirez l’exposition « Images construites » de Patrick Tosani.

Patrick Tosani est un photographe contemporain réputé pour la précision, le cadrage, la netteté de ses prises de vue... Il s’amuse avec des objets banals du quotidien, comme des cuillères, des vêtements, des chaussures, des ampoules ou des glaçons. Les questions d’espace et d’échelle sont au centre de cette exposition. Tosani joue sur l’agrandissement et, à l’inverse, sur la miniaturisation des objets, créant de ce fait une perpétuelle déstabilisation. Des gigantesque cuillères (Cuillères, 1988), ou a contrario des petites figurines emprisonnées dans la glace, (Glaçons, 1982-83).

« Le geste essentiel de la photographie est d’isoler une petite partie du réel par le cadrage, et ce choix de cadrage est un choix de fragmentation. »

Beaucoup d’interrogations nous traversent l’esprit lors de l’exposition. Quelles sont les techniques utilisées ? numérique, argentique ? retouches ou non ? Comment a t-il fait pour faire tenir les « masques » (Masques, 1998-99) ? Avec quoi sont t-ils rigidifiés, encollés ? Beaucoup de questions qui restent sans réponses, car malheureusement, il n’y a aucune description qui pourrait nous aiguiller…

En bref, cette exposition nous offre des photographies conceptuelles et minimalistes, très poétiques, ludiques, et pleines d’humour. Un mélange de sentiments, qui fait d’elle, une très belle exposition.  Le seul bémol, le manque d’explications sur les œuvres et sur les techniques utilisées. C’est franchement dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

X